Présentation
Bienvenue dans la formation complète de diagnostic immobilier
1 de 2

I – QU’EST-CE QUE L’AMIANTE ?

I – QU’EST-CE QUE L’AMIANTE ?

1 . Minéralogie

L’amiante est une fibre naturelle extraite de roches (silicates à structure fibreuse). Mais il est insuffisant de dire que le terme amiante désigne une famille de silicates présents dans le sol, ayant une structure fibrillaire et dotés de propriétés mécaniques et d’isolation qui ont justifié son usage industriel.

Les différentes variétés doivent être connues pour comprendre les problèmes posés par la mesure de la quantité d’amiante présente dans l’air que nous pouvons respirer, l’identification de sa provenance et son aptitude à provoquer certaines lésions en fonction des dimensions des fibres et de leurs caractères physico-chimiques.

PROPRIETES ET UTILISATION DE L’AMIANTE

L’amiante est une roche naturelle fibreuse, de couleur bleue (crocidolite), grise ou parfois brune (l’amosite).

L’amiante est la forme fibreuse des silicates minéraux appartenant aux roches métamorphiques du groupe des serpentines et des amphiboles

ON DISTINGUE 2 TYPES D’AMIANTE :

L’amiante est un matériau qui possède des propriétés physiques et chimiques spécifiques et dont le prix de revient est peu onéreux. L’amiante est incombustible, un bon isolant thermique et électrique et résistant à la traction et à l’action corrosive des produits chimiques.

En moyenne une fibre d’amiante est de 400 à 2000 fois plus petite qu’un cheveu humain.

Etant donné ses propriétés particulières, l’amiante a trouvé de multiples applications dans l’industrie, en particulier dans le bâtiment (agent ignifuge, isolation des tuyaux et des chaudières, tuyaux d’amiante ciment, gouttières et joints d’étanchéité, revêtement de sol …) et dans l’industrie automobile et ferroviaire (garnitures de freins, pots d’échappement, joints et garnitures des fenêtres et des wagons …)

L’amiante connaît son apogée pendant les années 1950,1960, 1970 jusque dans les années 1980.

L’amiante s’est donc trouvée au coeur d’importants intérêts industriels, faisant travailler des centaines de milliers de personnes, bien que depuis plus d’un siècle l’amiante était dénoncée comme étant dangereuse pour la santé.

Après avoir subi un traitement mécanique, les fibres d’amiante sont utilisées pour des productions très variées (isolation, joints, flocages, dalles, fibre-ciments, textiles).

Les produits contenant de l’amiante peuvent se dégrader et libérer des fibres qui seront présentes dans l’atmosphère et pourront être inhalées par l’homme. Leur aptitude à provoquer des lésions dépendra du type de fibre (espèce, dimensions), de la concentration, de la durée de la période d’exposition.

HISTORIQUE :

En juin 1996, des scientifiques réunis par l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) remettaient au gouvernement un rapport explosif : les effets sur la santé de l’exposition à l’amiante.

C’est pour répondre à la demande de la Direction des Relations du Travail (Ministère chargé du Travail) et de la Direction Générale de la Santé (Ministère chargé des Affaires Sociales) concernant les effets sur la santé des principaux types d’exposition à l’amiante que l’INSERM a réuni un groupe d’experts. Ce groupe, constitué au cours de l’été 1995, comporte 11 membres, spécialistes des différents domaines impliqués par le sujet de l’expertise (recherche expérimentale, recherche clinique, recherche épidémiologique, métrologie des expositions, médecine du travail).

2. Les effets sur la santé

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a classé l’amiante comme cancérigène avéré en 1977… Les maladies apparaissent après une très longue période de latence. Les trois principales maladies liées à l’exposition aux fibres d’amiante sont l’asbestose, le cancer du poumon et le mésothéliome

Ces maladies typiques de l’amiante se manifestent quinze à quarante ans après l’exposition. Après une première vague de malades professionnels (extraction, isolation thermique), on assiste à l’arrivée massive d’une seconde génération, issue d’autres secteurs. Le nombre des malades progresse dans les pays industrialisés de 5 à 10 % par an depuis vingt ans.

TEMPS DE LATENCE DES PATHOLOGIES LIÉES À L’AMIANTE

ATTEINTES PLEURALES BENIGNES

      • Pleurésie bénigne : épanchement de liquide
      • Fibrose pleurales diffuse : sclérose suite à une pleurésie
      • Plaques pleurales : Dépôt de fibres sur la plèvre
      • Atélectasie par enroulement : masse bénigne se développant au contact d’un épaississement de la plèvre

ASBESTOSE

C’est une sclérose du tissu pulmonaire liée à l’accumulation de fibres d’amiante (fibrose interstitielle).

CANCERS

C’est une sclérose du tissu pulmonaire liée à l’accumulation de fibres d’amiante (fibrose interstitielle).

    • Cancer broncho-pulmonaire

Facteur aggravant du tabac :

        • AMIANTE = 5 TABAC = 10
        • AMIANTE + TABAC = 50 !
    • Cancer de la plèvre (Mésotéliome)

EXPOSITIONS AUX RISQUES AMIANTE

PROFESSIONNELLES

      • Intervention sur les matériaux (ouvriers du bâtiment…)
      • Intervention sur les installations (automobile…)

ENVIRONNEMENTALES

      • Exposition naturelle, géologique
      • Source industrielle ponctuelle
      • Occupants des locaux (exposition passive dans les bâtiments ou du fait d’installation diverses

PARA-PROFESSIONNELLES ET DOMESTIQUES

      • En contact avec des travailleurs exposés (vêtements de travail)
      • Exposition via des objets « domestiques »

PROTÉGEZ VOUS ET N’EXPOSEZ PAS LES AUTRES !

Ces maladies ont un bilan humain considérable. Non seulement 35.000 personnes sont mortes, en France, d’une maladie de l’amiante, entre 1965 et 1995, mais entre 50.000 et 100.000 décès sont encore attendus d’ici 2025.

Selon l’Organisation internationale du travail, 100.000 personnes meurent chaque année, dans le monde, du fait de l’amiante.

Le risque amiante reste sous-estimé dans certaines professions qui peuvent y être exposées. Or, les maladies liées à l’amiante représentent aujourd’hui la deuxième cause de maladies professionnelles et la première cause de décès liés au travail (hors accidents du travail). La prévention de ce cancérogène demeure une des priorités de la santé au travail.

« Entre 50.000 et 100.000 décès liés à l’amiante d’ici 2025. »

Bien qu’utilisée depuis l’Antiquité, l’utilisation intensive de l’amiante a débuté vers 1930. A partir de cette date, des milliers de tonnes d’amiante ont été posées dans de nombreux bâtiments publics et habitations privées.

Après la constatation de nombreuses maladies graves, l’utilisation de l’amiante a fortement diminué à partir de 1970.

Même si l’amiante n’est plus utilisée aujourd’hui, il reste de grande quantité d’amiante dans les bâtiments, au niveau de la structure même de ces derniers mais aussi au niveau des équipements (tuyaux, chaudières, isolation…).

Suite au conclusion du rapport de l’INSERM :

      • toutes les fibres d’amiante seront déclarées cancérigènes
      • le taux et la durée d’exposition à l’amiante augmentent le risque de cancer
      • le risque sera fonction de la taille des fibres et de son groupe minéralogique
      • les professionnels du bâtiment sont particulièrement exposés

Et donc, par conséquences l’utilisation de l’amiante sera interdite à compter du 1er janvier 1997(décret n°96 -1133 du 24 décembre 1996).

Les conséquences des risques liés à toute personne exposée à des matériaux ou produits contenant de l’amiante entraineront les modifications des décrets santé (96-97) pour la protection de la population (grand public), mais aussi ceux du travail (96-98) pour ce qui est de la protection des travailleurs.

L’interdiction de l’amiante en France

Décret n°96-1133 du 24 décembre 1996 relatif à l’interdiction de l’amiante, pris en application du code du travail et du code de la consommation :

Article 1 : Version en vigueur depuis le 01 janvier 1997

I.- Au titre de la protection des travailleurs, sont interdites, en application de l’article L. 231-7 du code du travail, la fabrication, la transformation, la vente, l’importation, la mise sur le marché national et la cession à quelque titre que ce soit de toutes variétés de fibres d’amiante, que ces substances soient ou non incorporées dans des matériaux, produits ou dispositifs.

II.- Au titre de la protection des consommateurs, sont interdites, en application de l’article L. 221-3 du code de la consommation, la fabrication, l’importation, la mise sur le marché national, l’exportation, la détention en vue de la vente, l’offre, la vente et la cession à quelque titre que ce soit de toutes variétés de fibres d’amiante et de tout produit en contenant.

L’interdiction de l’amiante en Europe

Une directive européenne a interdit l’amiante au 1er janvier 2005 dans tous les Etats Membres (directive 1999/77/CEE du 26 juillet 1999).